Restez connectés / Connect with us:

La gale sarcoptique

coyote

La gale sarcoptique est une maladie très contagieuse résultant de plaies causées par les mites. Contrairement au tiques, les mites ne sont pas visibles à l’œil nu. Le cycle de vie des mites se fait entièrement dans des cavités dans la peau de son hôte. À la suite de l’accouplement des mites près de la surface de la peau, la femelle s’enfouira à travers la peau en s’alimentant de cellules et de fluides provenant de la plaie. Elle déposera ses œufs tout le long du tunnel. Après l’éclosion, les larves continueront à migrer dans la peau et deviendront adulte en deux semaines. Comme les mites sont très spécifiques de leur espèce hôte, les infections provenant d’animaux ne sont généralement pas dangereuses pour l’homme. Par contre, l’infection peut être beaucoup plus sévère pour les animaux de compagnie.

Transmission

La gale sarcoptique est une maladie unique aux mammifères mais affecte plus fréquemment le renard roux, le coyote et le loup. Cette maladie est transmise par le transfert direct de mites d’un individu infecté à l’autre. Le transfert indirect, par des objets infectés, est également possible. Les mites peuvent demeurer vivantes sans hôtes pour de longues périodes, ce qui est un facteur important pour la propagation de la maladie. Pour éviter la transmission de mites, il est conseillé de toujours porter des gants et des vêtements longs lors de la manipulation d’animaux sauvages. L’application d’acaricide peut également être utilisée pour traiter les animaux et les personnes infectées.

Symptômes chez l’homme

Le principal symptôme de cette maladie est l’apparition de lésions à la zone de contact, généralement les mains et les bras, qui s’estomperont graduellement. La peau deviendra rouge, enflammée et sera accompagnée de démangeaisons. Dans la plupart des cas, aucun traitement n’est nécessaire.

Symptômes chez l’animal

Chez les animaux, les infections par la galle sarcoptique seront caractérisées par une peau huileuse et croûtée, la perte des poils ainsi que l’apparition de gales. Les individus seront souvent en mauvaise condition physique et se laisseront approcher facilement. En période hivernale, les individus sévèrement infectés succomberont au froid dû à la perte de poils.

 

 

Rôle des piégeur

Comme la gale sarcoptique se transmet lors d’un contact direct entre des individus, une épidémie est plus probable chez les populations animales ayant une densité trop élevée. En effectuant une gestion saine et renouvelable des populations sur leurs territoires, les piégeurs aident à restreindre le risque de contagion. De plus, les individus infectés étant en moins bonne condition physique auront tendance à se faire capturer plus facilement, diminuant ainsi la probabilité d’infecter leurs congénères.