Menu
Image d'entête

Qui?

Mission du piégeur

En tant qu’expert de la faune sauvage et de ses habitats, le piégeur œuvre au service du public. En appliquant une saine gestion des populations, il est l’intervenant principal qui permet de limiter les nuisances causées par les animaux à fourrure vivant en milieu urbain, parfois en surabondance ou présentant un risque pour la santé publique. Le contrôle de la présence des prédateurs qu’il exerce permet aussi de contribuer au maintien d’un équilibre pour la biodiversité.
Normes de piégeage sans cruauté

Photo d'un piégeur au travail

Par sa formation et son expérience, le piégeur contribue à l’acquisition de connaissances sur l’écologie et la gestion des animaux à fourrures. On peut d’ailleurs aisément le qualifier de sentinelle environnementale. Ses nombreuses activités sur le terrain font de lui la personne la mieux placée pour renseigner les biologistes sur la présence de la faune et l’impact des modifications de son habitat.

Le piégeur est un professionnel qui a suivi une formation, connait donc les règlements liés à la pratique de cette activité et doit se doter d’un permis afin d’exercer ses fonctions sur le territoire québécois. Le piégeur est tenu d’adopter des comportements responsables envers la faune et ses habitats, de même qu’envers les autres utilisateurs du milieu naturel. Il vise ainsi la sécurité de tous.

Photo d'un jeune piégeur au travail
Photo d'un piégeur tenant un piège

Aujourd’hui, tous les engins de piégeage doivent rencontrer les normes internationales de piégeage sans cruauté ANIPSC . Ces pièges modernes permettent soit la mise à mort rapide de l’animal, soit la retenue de l’animal sur le site de capture tout en minimisant l’inconfort et les blessures. L’utilisation de pièges modernes est une avancée majeure pour le respect des animaux. Les piégeurs utilisent également des pièges et des techniques qui permettent de sélectionner le plus possible les animaux capturés et d'éviter les captures accidentelles d’animaux domestiques. L’utilisation de matériel et de techniques modernes témoigne de l’engagement et du professionnalisme des piégeurs québécois.

Par son utilisation judicieuse et durable de la ressource faunique, le piégeur contribue donc à en assurer la pérennité. Il a également pour devoir de mettre en valeur le fruit de ses récoltes. Cette mise en valeur permet notamment d’optimiser l’impact économique du piégeage dans le respect de la tradition, du patrimoine et de la culture du Québec.

Photo d'une femme avec un raton-laveur

Profil type du piégeur

Passion

Intéressé par la faune, la nature et l’écologie

Activité physique

Actif toute l'année

Activité familiale

Toute personne de 12 ans ou plus

Activité économique

Désirant un revenu d’appoint

Quelques statistiques au Québec

8 000

Permis de piégeage délivrés par année

1 000

nouveaux piégeurs formés par année

environ

10 000

piégeurs actifs par année

plus de

35 000

piégeurs formés depuis 1988 au Québec

Pourquoi le piégeage est-il une activité responsable?

02.

Pourquoi?

Le piégeage est un outil de gestion important des populations d’animaux à fourrure. Il permet, entre autres, de gérer les populations animales dépourvues de prédateurs, d’aider au contrôle des animaux nuisibles (comme le castor nuisant à des infrastructures routières ou agricoles), de contrôler la diffusion ou l’expansion de certaines maladies (comme la rage chez les ratons laveurs) et d’assurer une saine gestion des populations fauniques et des écosystèmes.

Découvrir pourquoi piéger